Interview X Fakear : Voyage dans un univers onirique

Bonjour FAKEAR! C’est un privilège d’avoir l’artiste incontournable de la scène électronique française sur Tendances Sonores.. Entrons dès à présent dans ton univers chill-out et captivant avec la sortie de ton dernier album « All Glows ».

Quand on écoute ton dernier album, on est transporté dans un autre univers. Comme si on était « perdu dans le temps ».. Il raconte une histoire spécifique?

C’est un peu la différence principale qu’il a comparé à mes albums précédents. Autant ces derniers étaient très « terriens », autant celui ci a un côté plus spatial, plus mystique. Il raconte mon éveil à la spiritualité, à la rencontre de l’inconnu qui nous entoure, qui fait parti de nous.

Le titre « Lost in time » se démarque des autres, et c’est d’ailleurs le coup de cœur de la rédac, de quoi tu t’es inspiré pour cet instru?

J’ai composé ce morceau très tôt dans le processus d’écriture de l’album. Quand je l’ai présenté à Polo&Pan ils ont eu un coup de coeur, et l’ont complètement remanié. Il faisait parti de cette première vague d’écriture, qui regroupe Lost Colours, Sea Song, Under The Last Tree et Lou.

Son clip est assez artistique et coloré, voir même psychédélique. Y aura t’il une deuxième vidéo ou tu feras une apparition avec Noraa?

J’avoue que je suis un peu sorti de cet univers pour le moment, je ne pense pas qu’on fera un deuxième clip… Mais qui sait? Peut-être une session acoustique?

Tu as voulu transmettre quelque chose de différent de « Animal »? Qu’est ce qui distingue ces deux albums?

Il y avait un côté très spontané, que j’ai un peu mis de côté pour All Glows. Je pense que c’est dû à plein de choses, mais je sais que j’ai tendance à faire un album en réaction au précédent. J’ai beaucoup remis en question Animal, pour me sortir de ma zone de confort. Et puis je l’ai composé pendant l’hiver, ca change tout ! Tout va plus vite en été.

Tes albums évoquent beaucoup la nature dans leurs sonorités. Ça me fait penser aux quatres éléments!

Merci! C’est le but du jeu. Je suis fasciné par la nature, par ce qu’elle a construit. Nous sommes une de ses constructions, parmi d’autres! J’ai toujours plus de mal à faire confiance à des choses construites par l’homme. J’ai davantage peur en avion qu’en plein orage!

Quand on écoute tes sons on devine facilement que c’est toi, tu dégages quelque chose de très spécifique. C’est quoi ton secret?

Jusqu’à récemment je ne savais pas répondre à cette question. Je commence à avoir un début de réponse cependant : je crois que c’est parce que j’ai tout mis dans Fakear. Je n’ai pas décidé de créer Fakear en me disant : »Ca sera mon projet électro ». Je me suis dit que j’allais y mettre tout ce qui me venait. Du coup il y a vite eu une identité forte, que je n’essaie plus trop de maîtriser.

Tu as dernièrement fait un live set pour Cercle, ça a du être un moment magique pour toi non?

C’était un vrai challenge, et en même temps une expérience totalement unique, car j’avais l’impression d’être au service du paysage qui m’entourait. Je n’étais plus qu’un canal entre la musique et la nature, c’était très intense et enrichissant.

Merci beaucoup! En tout cas, on reste à l’affût de tes prochaines dates en France. On va clore cette interview et on te souhaite plein de surprises pour cette année!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s