#5 Entretien avec Barbara Pravi, interprète du générique du film Heidi

Barbara est une chanteuse qui a participé au célèbre spectacle Un été 44  et a interprété le très populaire générique du film Heidi sorti en février 2016 au cinéma. Aujourd’hui elle nous propose un projet un peu plus personnel : Son premier titre « Pas grandir ». Je vous emmène à la découverte de son clip haut en couleur qui va vous faire retomber en enfance pendant quelques instants.

Bonjour Barbara, peux-tu te présenter pour nos lecteurs, et nous raconter l’histoire de ton parcours ?

Bonjour ! Je m’appelle Barbara Pravi, je suis auteure et interprète, et mon premier single « Pas Grandir », qui vient de sortir début Juillet, est disponible partout ! Ce n’est pas facile de résumer mon parcours avant ce premier titre parce qu’il y a eu tellement de facteurs en jeu… Mais pour faire simple, j’ai été (et suis encore!) l’un des rôles principaux dans le spectacle musical « Un été 44 », qui revient d’ailleurs en septembre aux Folies bergères. Puis je travaille en parallèle depuis 2 ans sur mon premier album qui est terminé et qui sortira courant 2018 chez Capitol (Universal).

De quoi parle « Pas grandir » ? Qu’aimerais-tu que l’on retienne de ce titre ?

« Pas grandir » parle du fait que la vie n’est pas comme on l’imagine lorsqu’on est enfant. Et plus particulièrement de la place de la femme lorsqu’elle grandit et qu’elle doit faire face à certaines désillusions (au travail, dans ses relations avec les hommes, etc.) de par sa situation de « femme ». Ce sont des choses que j’ai expérimentées… Donc, ce que j’aime le plus, c’est lire des commentaires disant que le texte est touchant, ou qu’on se reconnaît dedans… C’est très beau de se dire que ses mots sont en quelque sorte « universels » et qu’ils peuvent parler à d’autres !

J’aimerais que l’on écoute le texte. La prod et la composition sont volontairement très pop, parce que ce sont les sons que j’aime, mais il ne faut pas pour autant laisser le texte au second plan. À vrai dire, chaque chanson a été écrite en partant du texte car c’est l’émotion des mots qui nous inspire la musique. Dans chacune de mes chansons, le texte est porteur d’un petit message.

Comment définirais-tu ta carrière aujourd’hui ? Tu as plus réaliser tes plus grands rêves ?

Disons que la chance que j’ai aujourd’hui d’enregistrer un premier album avec une liberté totale, de faire de la scène, d’être entendue, etc… Ce sont à la fois des choses inattendues et à la fois des choses que j’ai tellement espérées. C’était mon rêve le plus profond, et je me suis battu pour arriver à ça. Cela demande beaucoup de rigueur, de travail, d’idées, d’envie… Cela demande aussi de savoir bien s’entourer, et c’est peut être ce qu’il y a de plus difficile. Il faut aussi être prêt à faire certaines concessions.

Possèdes-tu des sources d’influences particulières, des personnes qui t’inspires au quotidien ?

Oui plein ! Dans mon entourage il y a Jules Jaconelli, le compositeur/ réalisateur de mon album. C’est lui qui m’a appris la rigueur, qui m’a donné confiance en moi. Je n’aurais jamais pu faire un album qui me ressemble tant si je ne l’avais pas rencontré. Il est la première personne vers qui je me tourne lorsque j’ai le moindre doute. Il y a Valery Zeitoun. Il est attentionné, bienveillant et surtout passionné par les artistes. Il a foi en mon projet comme personne et ça me tire vers le haut. Des personnes comme lui, je ne sais pas si ça existe encore. Autrement dans mon non-entourage (haha) il y a Barbara, dont les textes sont mon livre de chevet. Il m’est arrivé plusieurs fois de découvrir une chanson mais d’en connaître déjà le texte ! Je suis inconditionnellement fan. Il y a Audrey Hepburn, dont j’aime l’attitude, le jeu, la classe, la beauté… Et à peu près toute l’imagerie des films et des icônes des années 60,70.

Raconte nous des anecdotes de tes premières et plus belles expériences dans le monde de la musique et du cinéma !

Franchement, je ne saurais pas dire… Il y a eu des tonnes de « premières fois » pour moi ces deux dernières années ! Premier contrat, premiers pas sur scène, premier album, première fois devant une caméra (le télé film « La Sainte Famille » de Marion Sarraut, qui devrait sortir fin 2017)… Peut être qu’en termes d’intensité, ce sont les fois où j’ai chanté la chanson d’Aznavour « Seulement connu de Dieu » au Comedia, cet hommage aux GI morts en Normandie. C’était pour moi des instants suspendus, puissants, complètements dingues. Mais il y a aussi le jour où j’ai su que j’avais tous les titres de l’album, je n’ai rien pu faire pendant une semaine tellement j’étais vidée de tout. Vraiment il y en a trop !

Pourrais-tu choisir entre musique et cinéma un jour ?

Pour le moment ce serait sans hésiter la musique ! Mais c’est une réponse qui pourra changer je pense, en fonction de ce que la vie m’apportera, de l’évolution de mes désirs. La musique c’est ce qui me fait vibrer aujourd’hui et depuis toujours, alors que mon penchant pour le cinéma est plus récent… Mais je crois qu’il ne faut pas se fermer.

As-tu des projets en cours en ce moment ? Dis-nous tout !

Oui, en septembre nous allons commencer à promouvoir vraiment « Pas Grandir ». J’espère qu’il entrera en radio par exemple, pour pouvoir toucher un maximum de monde. Il y a aussi la sortie d’un second single, très différent, beaucoup plus intime, qui évoque ma relation avec mon grand-père paternel. Je pense que c’est mon titre préféré alors j’espère qu’il vous plaira ! Et puis bien sûr, nous sommes en train d’organiser les lives… J’ai la chance de faire quelques premières parties de Florent Pagny. Pour le reste, je ne peux pas encore en dire plus parce que rien n’est officiel, mais je devrais a priori pouvoir rencontrer le public très très rapidement et c’est ce dont j’ai le plus hâte ! Sinon du côté d’Un été 44, comme je l’ai dis plus haut, nous revenons aux Folies bergères du 15 septembre au 28 octobre donc je devrais être très présente sur scène à la rentrée ! Et je trépigne d’impatience !

Un grand merci à Barbara pour avoir répondu à nos questions. Maintenant on vous laisse découvrir la version acoustique de « Pas Grandir » qui fût un énorme coup de cœur !

Photo de couverture : Facebook @Barbarapravimusic

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s